Gestion des Stocks

Quelles sont les bonnes méthodes de gestion des stocks ?







DÉFINITION DU STOCK

Les stocks permettent de maîtriser les flux et de réguler les consommations. Une bonne gestion du stock se traduit par la disponibilité immédiate lors d'un besoin de :

*Matières

*Marchandises

*Produits intermédiaires

*Produits finis

*Diverses fournitures.


QUE RISQUE-T-ON EN CAS DE MAUVAISE GESTION DES STOCKS?


Le surstockageIl se traduit par des coûts importants (logistique par exemple) et par un risque d'obsolescence. 

Le sous-stockageIl peut se traduire par un arrêt de la production, un article non-disponible lors d'une vente, ...

À cet égard, on a pu démontrer qu’une bonne gestion des stocks s’appuie sur deux facteurs principaux : la date de la commande et la quantité commandée. En effet, il est possible de commander soit à date fixe, soit à date variable. De même que la quantité commandée peut être fixe ou variable.


LES 4 MÉTHODES DE GESTION DES STOCKS


En s’appuyant sur ces deux constantes, quatre combinaisons sont envisageables. Elles correspondent à autant de méthodes de gestion possibles :

La méthode de réapprovisionnementElle est également appelée « méthode calendaire » et consiste à commander à date fixe une quantité fixe, voisine de la quantité économique de commande (c’est la formule de Wilson ou QEC). 

La méthode de gestion à point de commandeElle adopte un système de commande à date variable mais à quantité fixe dans la mesure où c’est l’atteinte d’un niveau donné du stock (appelé, le point de commande) qui déclenche la commande de réapprovisionnement. 

La méthode de recomplètementIl s’agit de commander à date fixe une quantité variable puisque le niveau du stock à compléter varie en fonction du volume de vente alors que la date reste la même.

La méthode de réapprovisionnement à la commandeElle consiste à passer commande d’une quantité variable, à date variable, en fonction de la demande.